Post navigation

Argumentaires

Pression migratoire : deux poids, deux mesures

Au-delà de l’insécurité et des coûts associés, a-t-on pleinement conscience du déséquilibre des efforts consentis par les pouvoirs publics et nombre d’associations subventionnées au profit des migrants et ce au détriment des Français ?C’est ainsi qu’un hommage en mémoire du clandestin afghan mort en tentant de rejoindre illégalement l’Angleterre a rassemblé plus d’une centaine de personnes (http://www.nordeclair.fr/124539/article/2017-12-31/l-hommage-au-migrant-mort-sur-l-a26). Pourquoi pas ? Mais qui s’était soucié du conducteur polonais qui avait trouvé la mort en juin dernier à cause d’un barrage dressé par des migrants ? Autre exemple : l’ouverture exceptionnelle des centres d’hébergements d’urgence pour les migrants du 1er au 3 janvier, pour pallier les difficultés météorologiques. Les navettes vers ces centres seront gratuites. Là encore, qui s’était soucié de loger Sylvain, SDF retrouvé mort de froid à Douai il y a quelques temps ?
Dernier exemple livré par le Préfet du Pas-de-Calais : la prime de plus de 1 000 euros accordée aux migrants qui acceptent de retourner dans leurs pays d’origine (http://www.lavoixdunord.fr/290123/article/2018-01-03/une-politique-migratoire-entre-rigueur-et-humanite-ligne-de-conduite-du-prefet). Combien de familles françaises dans la région auraient aimé un geste pour aborder plus sereinement les fêtes de fin d’année ?
Remettre les Français au cœur des préoccupations politiques ; tel est bien l’objectif de la priorité nationale que nous défendons !
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

About fn-rbm