Post navigation

Argumentaires

Opération un masque pour chacun

« Il nous faut produire davantage en France » déclarait le Président de la République, lors d’une allocution télévisée le 31 mars dernier. Dans notre région, de nombreuses entreprises textiles ont pris cet appel au pied de la lettre et ont orienté leur production textile vers la fabrication de masques. Des mois après, elles sont nombreuses à se retrouver avec des milliers d’invendus sur les bras.

Alors que de nombreuses industries textiles peinent à trouver des débouchés, des millions de masques chirurgicaux et FFP2 sont effectivement livrés de Chine et arrivent par cargos nos ports.

Jetables, ils représentent un concurrent redoutable pour les masques en tissus. “Quand on est dans ce consommer-jeter, on n’est pas dans une démarche pertinente”, estime Bertrand Avio qui produit des masques garantis 50 lavages. 

Les masques viennent de partout : Chine, Vietnam, Kenya, Maroc….

M. Bertrand a préféré s’adresser principalement au groupement Résilience. Ce projet a été initié par l’Étaplois Thibaut Guilluy, entretemps devenu haut-commissaire à l’inclusion dans l’emploi. Thibaut Guilluy s’est présenté aux dernières législatives à Montreuil-sur-mer avec comme suppléante Tiphaine Auzière qui n’est autre que la belle-fille de M. Macron….

Au cours de l’été, après moult demandes de notre part aux services du Conseil régional, nous recevions certaines commandes et factures.

Le constat fut terrible : les entreprises régionales de textiles ont été laissées de côté par la commande publique régionale. Elles n’ont recueilli que quelques miettes.

Et pourtant en plein confinement, l’esprit de résilience, l’esprit de résistance des industriels du textile s’est manifesté.

Un certain nombre d’entreprises décident alors d’apporter leur pierre à la solidarité nationale de participer à l’effort national pour produire les masques tant attendus. Investissements à la clef, reconversion du personnel : elles se lançaient dans la production de masques tissu.

Courant août, ces mêmes entreprises alertaient sur un stock de masques invendus. Elles n’arrivaient pas à commercialiser leur production.

La commande publique régionale n’avait pas suivi le rythme annoncé à grand renfort de communication.

About admin