Post navigation

Argumentaires

La culture, l’oubliée des politiques régionales.

Bertrand aime rappeler le rôle prédominant qu’il accorde à la culture. Sans doute pour donner des gages aux électeurs de la gauche « bobos » qui l’ont élu pour barrer la route au FN lors des régionales 2015, premier parti dans la région. Dans les faits, le bilan de l’Exécutif pour la culture est plutôt faible.
Même en considérant le prisme unique de M. Bertrand, l’emploi, le bilan est mauvais. Une étude récente de l’Insee a montré que la région était la plus mauvaise en matière d’emploi culturel à l’échelle du pays (http://www.lavoixdunord.fr/273452/article/2017-12-03/la-region-classee-derniere-du-pays-en-matiere-d-emploi-culturel). D’ailleurs, comme un écho à l’électorat socialiste aisé qui l’a élu, la métropole lilloise concentre près de la moitié des 30 000 emplois culturels.
L’emploi culturel, c’est aussi et d’abord l’emploi publicitaire ; peut-être est-ce cela, la conception que Bertrand a de la culture. Car la politique culturelle ambitieuse affichée est loin de tenir ses promesses. Où sont les musées mobiles en zones rurales ? Rappelons ici la proposition de Marine dans le projet régional (http://picardienordpasdecalais.com/pdf/projetregional.pdf) : la création de pépinières d’artistes, lieux d’accueil et rampes de lancement pour nos artistes locaux
La culture n’est pas une carte politicienne. Elle est l’expression des traditions et identités enracinées dans nos territoires, l’expression culturelle a vocation à être portée par ces talents locaux pour lesquels nous proposions des pépinières d’artistes.

About fn-rbm