Post navigation

Argumentaires

Annulation des charges et des coûts fixes : toujours une nécessité pour les commerçants et les indépendants

Le 30 octobre débutait une nouvelle période de confinement touchant de plein fouet des commerçants déjà affaiblis par le premier confinement et la crise économique et sociale provoquée par ce contexte. Période reconduite le 12 novembre pour au moins 15 jours.

Ces entreprises continuent à supporter les coûts fixes de structure sur lesquels elles n’ont pas de prise immédiate. Aucun secteur n’est épargné. Lorsque l’activité reprendra, les entreprises devront faire face au cumul des charges courantes et du report de charges antérieures. Leur trésorerie sera exsangue du fait du règlement des coûts fixes alors que de nouveau il n’y a pas eu de recettes.

Le groupe Rassemblement National et apparentés réitère ses demandes de mars 2020 au bénéfice des entreprises contraintes de cesser leur activité ou touchées par ricochet :

• Compensation des charges et coûts fixes à l’euro près par l’Etat ou leur exonération

• Allocation complémentaire au Fonds de solidarité :

1. 500 euros pour les indépendants et 1000 euros par salarié de l’entreprise

2. 1000 euros pour les « libéraux », professions de services touchés par la crise

Philippe Eymery a alerté Alain Griset, Ministre délégué aux petites et moyennes entreprises, en ce sens.

Marine avait dès le mois de mars proposé :

page1image1804512

About admin