Travail détaché : Le double discours hypocrite de l’UMP

Argumentaires

1996, les députés RPR votent en faveur de la directive « détachement des travailleurs ».

Le 26 avril 2016 l’Exécutif régional fait voter en urgence une motion intitulée « Agir pour l’emploi régio­nal ».

L’objectif affiché est de contourner la directive en imposant la maîtrise du français ou l’assistance d’un interprète «. Ce qui sera appelé la «clause Molière «.

Réaction immédiate de Marine en séance « j’ai rarement vu un exemple aussi typique d’hypocrisie »

Le 23 avril 2017, au soir du premier tour de l’élection présidentielle, M. Bertrand apporte son soutien «sans état d’âme» et «sans ambigüité» à M. Macron.

Le 27 avril, quatre ministres socia­listes, anciens collègues de gou­vernement de M. Macron, par ins­truction interministérielle adressée aux préfets, rappellent qu’imposer le français sur les chantiers est une forme de discrimination, donc illégal.

http://www.courrier-picard.fr/29375/article/2017-05-11/le-gouvernement-torpille-la-clause-moliere

L’opération de communication, « un exemple typique d’hypocrisie » comme l’avait qualifiée Marine en séance du 26 avril est enfin démon­trée.

Mais la vérité éclate le lendemain du 1er tour de l’élection présiden­tielle.

Education à la vie affective et sexuelle : le Groupe FN-RBM fait confiance aux personnels de l’Education nationale.

Communiqués

Lille – Le 23 mai 2017

L’exécutif prétendument de droite au Conseil Régional des Hauts-de-France a choisi de confier une partie de l’éducation sexuelle et affective des lycéens en subventionnant l’association féministe militante qu’est le « planning familial ».

Le groupe Front national Rassemblement Bleu Marine dénonce ce financement particulièrement inopportun.

En effet depuis la loi Aubry de 2001, l’éducation sexuelle et affective des élèves est obligatoire dès l’école primaire, à raison de trois séances par an. Par la suite, cette éducation est conduite par les enseignants et des professionnels de santé tout au long de la scolarité.

En outre, le « planning familial » est une association controversée dans la mesure où elle n’est pas neutre. Plus particulièrement, cette association revendique un projet politique de transformation de la société et milite en faveur de pratiques controversées : prise en compte de toutes les sexualités, genre et santé sexuelle, PMA…

Le groupe Front National Rassemblement Bleu Marine réaffirme sa confiance dans les compétences professionnelles des enseignants, des infirmières et des médecins scolaires pour ce qui concerne l’éducation à la vie sexuelle et affective des lycéens. Il rappelle la position du Front national en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes, sa volonté d’auditer les structures d’accueil et de prise en charge des enfants, son engagement à lutter contre l’islamisme qui fait reculer les droits fondamentaux des femmes.

Philippe Eymery.

Entreprise TIM : Que fait donc le Conseil régional ?

Communiqués

Lille – Le 22 mai 2017

L’entreprise TIM, fleuron de l’industrie du Dunkerquois, vit-elle ses derniers instants ?

Les repreneurs éventuels de l’entreprise placée en redressement judiciaire le 30 janvier 2017 avaient jusqu’au 15 mai pour déposer leurs offres.

A l’expiration du délai, aucune offre n’a été déposée. L’administrateur judiciaire a accordé un délai supplémentaire d’un mois.

Le 28 juin le Tribunal de Commerce de Lille – Métropole se réunira une ultime fois, sa décision sera alors définitive.

Si rien n’est fait d’ici là, les 493 salariés de TIM seront licenciés (Voix du Nord 22/05/2017).

Par courriers des 6 février, 2 mars, 25 avril 2017, par interventions en Séance Plénière du Conseil régional les 30 mars et 18 mai 2017, le Groupe Front National – Rassemblement Bleu Marine est intervenu auprès de M. Bertrand, Président du Conseil régional, en charge du développement économique de la région.

Aucune suite n’a jamais été donnée !

Le silence de l’Exécutif du Conseil régional est désormais coupable : 493 salariés et leurs familles, sont dans l’angoisse d’un avenir plus qu’incertain.

Pendant ce temps M. Bertrand est en campagne, négocie avec M. Macron, bien loin des préoccupations des habitants de la région.

Les élus du groupe Front National – Rassemblement Bleu Marine réaffirment l’extrême urgence qu’il y a à trouver une solution pérenne pour l’Entreprise TIM et demandent de réunir une table ronde d’ici la fin de cette semaine afin que tous les éléments du dossier soient abordés en présence de tous (Propriétaire, Etat, salariés, élus).

La gestion de ce dossier par des rencontres bilatérales n’est plus acceptable ; il faut agir dans la clarté.

 

Philippe Eymery.

M. Darmanin nommé ministre de l’action et des comptes publics : l’UMPS sans gêne.

Communiqués

COMMUNIQUE DE PRESSE DE PHILIPPE EYMERY

Lille – Le 17 mai 2017

L’autoproclamé représentant de la droite populaire et sociale rejoint le gouvernement de la gauche financière.

Oubliées les promesses de décembre 2015 d’attachement indéfectible à la Région et à sa commune du vice-président aux transports.

Le renouvellement promis par le candidat Macron, c’est la continuité des pires pratiques politiques par le président Macron.

L’UMPS s’étale désormais au grand jour et sans gêne.

Darmanin, soutien fervent du Canal Seine-Nord, devient ministre d’un gouvernement dont le Premier ministre est un farouche opposant au Canal Seine-Nord.

Le groupe FN RBM attend avec impatience la confirmation de la réalisation de ce projet.

Philippe Eymery.

Nomination de Monsieur Philippe : un danger pour le projet Canal Seine Nord

Communiqués

Lille – Le 15 mai 2017

 

Monsieur Philippe, député maire LR du Havre et ancien directeur de campagne de Monsieur Juppé, est nommé Premier ministre par Monsieur Macron.

Le groupe Front National-Rassemblement Bleu Marine est très inquiet pour la concrétisation du projet Canal Seine Nord. En effet, Monsieur Philippe est connu comme étant un farouche opposant à ce projet.

Tous les groupes politiques au Conseil régional sont favorables au projet. Notre groupe a pointé la nécessité d’obtenir des garanties quant au financement. La nomination de Monsieur Philippe risque de mettre à mal ce projet.

Le groupe Front National-Rassemblement Bleu Marine reste mobilisé face aux décisions dangereuses de Monsieur Macron.

 

Philippe Eymery

« Clause Molière » : L’hypocrisie médiatique de l’UMP mise au grand jour.

Communiqués

Lille – Le 10 mai 2017

Le 26 avril 2016, alors que M. Macron était Ministre de l’Économie, de l’Industrie
et du Numérique, en Séance Plénière du Conseil régional, l’Exécutif faisait voter en urgence une motion intitulée «Agir pour l’emploi régional ! ». L’objet était d’imposer la maîtrise du français ou l’assistance d’un interprète sur les chantiers de la Région. (Voix du Nord 09/05/2017)

Pure opération médiatique. Lors de cette séance, Marine Le Pen, dans son intervention, dénonçait alors un « exemple typique d’hypocrisie ».

Au Parlement européen les députés UMP votent en faveur de la directive « détachement des travailleurs »,

Au Conseil régional, les élus de la même famille politique tentent de cacher leur responsabilité et de réparer cette erreur gigantesque et ses conséquences catastrophiques sur l’emploi. Pour exemple : le chantier du terminal méthanier de Dunkerque : 60 % de travailleurs détachés.

Le 27 avril 2017, quatre ministres socialistes, dans une instruction interministérielle, déclaraient « illégale » ce genre de clause baptisée « Clause Molière ».

Les faits donnent, une fois de plus, raison au Groupe Front National – Rassemblement Bleu Marine qui avait dénoncé une nouvelle opération de communication de l’Exécutif présidé par M. Bertrand.

Pour le Groupe Front National – Rassemblement Bleu Marine, sans une véritable politique de patriotisme économique accordant la priorité de la commande publique aux entreprises françaises, ce genre de motions ou clauses resteront vaines et pures tartuferies.

Hypocrisie médiatique destinée à contrer les propositions du Front National en faveur du patriotisme économique.

 

Philippe Eymery

Whirlpool Amiens : Marine et le FN avec les salariés depuis le début !

Argumentaires

24 janvier 2017 : le groupe américain propriétaire de Whirpool annonce la délocalisation en Pologne de l’usine d’Amiens.

25 janvier : le lendemain, le Groupe FN-RBM diffuse un premier commu­niqué : http://picardienordpasdeca­lais.com/communique/whirlpool-pro­vocation-rapport-de-force/

Dès fin janvier, actions militantes de tractage aux portes de l’usine

2 février : question orale en Séance Plénière par Yves Dupille

4 février : Yves Dupille, Chantal Lemaire, Conseillers régionaux et Marie-Claire Bouvet, Conseillère mu­nicipale d’Amiens, manifestent avec les salariés.

5 février, 9 mars le Groupe publie deux autres communiqués.

http://picardienordpasdecalais.com/com­munique/soutien-aux-salaries-de-whirlpool-prima-front-national-present/

http://picardienordpasdecalais.com/com­munique/whirlpool-carnage-delocalisations/

26 avril 2017, M. Macron, candidat de la finance internationale, rencon­tre les syndicalistes à Amiens dans les locaux feutrés de la Chambre de Commerce.

Marine Le Pen, candidate des oubliés du Système est, pendant ce temps, en compagnie des salariés devant leur usine : cris de joie, em­brassades et photos.

Et contraint M. Macron, un peu tard, à aller à la rencontre des ouvriers : huées, tohu-bohu, cohue.

Selfies pour Marine, sifflets pour Macron.

Calais Port 2015 : priorité à l’emploi local !

Argumentaires

Attendu depuis plus de 10 ans le projet Calais Port 2015 doit permettre de doubler les capacités portuaires de Calais. Ce projet est financé en partie par l’argent public pour près de 270 millions d’euros. Nous avons exigé dès 2010 que ce projet bénéficie aux entreprises locales et donc à l’emploi local.

Grâce à la pression et la vigilance maintenue de nos élus régionaux, nous avons obtenu l’engagement moral et politique de la priorité lo­cale pour ces marchés, engagement partagé par l’ensemble des groupes politiques sous notre pression.

Or Bouygues aurait l’intention de confier le marché des passerel­les à une entreprise étrangère de préférence à un groupement de PME locales. Notre inquiétude est légitime : plus de 300 emplois sur 3 ans sont menacés. Notre crainte fait écho aux nouveaux mauvais chiffres du chômage en Nord Pas De Calais Picardie : +1,1 % de demandeurs d’emploi à la fin mars 2017. (https://journal.lavoix.com/lavoixdunord/?_ga=2.249967941.213897111.1493363467-1992393193.1482228945#VDN/VDN/web,2017-04-16,03CALAIS|VDN,2017-04-16,03CALAIS,1|11)

C’est la raison pour laquelle nous de­mandons que soit respecté le pacte moral et politique de la priorité locale.

Demandeurs d’emploi : la preuve de l’échec de Bertrand

Communiqués

Lille – Le 27 avril 2017

Les chiffres de l’emploi dans les Hauts de France montrent une nouvelle dégradation annuelle de + 3.160 demandeurs d’emplois en catégorie A et de + 11.120 demandeurs en catégories A, B et C.

Sur trois mois, ce sont les jeunes demandeurs de moins de 25 ans qui voient leur nombre diminué, moins 0,7% sur un mois et – 4,8 % sur un an, tandis les catégories de 25 à 49 ans et de plus de 50 ans augmentent leur nombre de + 2,4% et + 6% sur un an.

Dès lors, il ne faut pas se réjouir de ces chiffres qui sont mauvais et qui touchent notre région dans tous les bassins d’emplois, et qui affichent un « stock » absolu de 584.910 demandeurs d’emplois.

Monsieur Bertrand a été élu avec un niveau de 574.180 demandeurs en catégories A, B, C, la situation s’est dégradée de + 10.730 demandeurs d’emplois, soit l’équivalent des emplois de trois usines Toyota à Onnaing. Quel échec!!

C’est donc bien normalement que M Bertrand a décidé de soutenir M Macron dont le bilan en tant que Ministre de l’Economie de 2014 à 2016 a été + 380 000 demandeurs d’emploi.

L’ennemi de Monsieur Bertrand devrait être le chômage et non, comme il l’a déclaré à des nombreuses reprises, le Front-National.

Pour le Groupe Front National-Rassemblement Bleu Marine, les partisans de la mondialisation débridée et du dumping européen sont responsables de la destruction de nos emplois.

Nos usines sont modernes, nos salariés sont compétents, seuls l’environnement du droit européen et l’ultralibéralisme sont responsables de cette situation.

Pour le Front national, face à l’échec de la politique du laisser-faire, seule la politique de patriotisme économique sera en mesure de rétablir la protection de notre appareil productif, la défense de l’outil de travail et de l’emploi.

 

Philippe Eymery.

Election Présidentielle : La Région Picardie Nord Pas-de-Calais montre l’exemple.

Communiqués

Lille – Le 24 avril 2017

Dans notre Région Picardie Nord Pas-de-Calais, sur les cinq départements, Marine Le Pen confirme son ancrage en se plaçant en tête avec près de 31,03 % des suffrages, loin devant MM. Mélenchon et Macron à 19,5 % et M. Fillon, soutenu par M. Bertrand, à 16 %.

Avec ce résultat historique nous venons de franchir une première étape, le « Grand débat » peut enfin avoir lieu.

D’un côté le représentant du Système et la continuité du quinquennat Hollande avec M. Macron, de l’autre côté avec Marine, la candidate du peuple, de la souveraineté retrouvée de la France, du patriotisme économique et social.

Les enjeux en sont, entre autres :

–        La mondialisation sauvage, les délocalisations,

–        La loi travail, le recours aux travailleurs détachés,

–        La dérégulation totale, l’ouverture des frontières et la libre circulation des terroristes.

Le choix est simple : le candidat de la finance et de l’argent roi ou la candidate du peuple.

Le Groupe Front National – Rassemblement Bleu Marine constate que les idées qu’il défend sont majoritaires dans notre pays et aspire à cette alternance fondamentale qui libérera le Peuple Français des élites arrogantes.

 

Philippe Eymery