Posts published on avril 2021

Lutte contre l’islam politique : le double discours de monsieur Bertrand

Communiqués

Le 22 avril, en commission permanente, M. Bertrand a fait voter sa majorité contre la contribution régionale au fonctionnement du lycée Averroès de Lille. Les élus RN se sont associés à cette position. Depuis 2010, nous avons été constants dans notre refus de voter l’attribution de cette aide.

Ce dossier est révélateur du double discours de M. Bertrand à propos du lycée Averroès et plus généralement du communautarisme.

Il dénonce aujourd’hui mais « en même temps » il s’était rendu en janvier 2015 au lendemain des attentats de Charlie Hebdo dans ce lycée avec messieurs Darmanin, Lecerf et Lebas pour affirmer son soutien en criant « non à l’amalgame ». Les relations avec le dirigeant d’Averroès, M. Amar Lasfar, éminente personnalité des Frères musulmans, étaient alors au beau fixe.
6 ans plus tard, à l’approche de l’élection régionale, M. Bertrand affiche désormais une posture de lutte contre l’islam politique, par pur opportunisme. Décriée et caricaturée, notre opposition ferme à l’islamisme est aujourd’hui devenue une évidente nécessité aux yeux des Français. M. Bertrand l’a bien compris et tente de faire oublier ses complaisances coupables en prenant cette mesure contre le lycée.

M. Bertrand, simplement naïf ou complétement complice ?

Autre exemple : sa demande de bénéficier de la protection fonctionnelle du Conseil régional à la suite des poursuites engagées par l’Union Démocrate des Musulmans de France. Il est incompréhensible d’avoir refusé notre proposition demandant la protection de tout élu menacé par les tenants de l’islam politique.

Les élus Rassemblement National et apparentés sont, pour leur part, constants dans leur refus de toute compromission avec l’islam politique et les tenants du communautarisme.

Philippe Eymery
Président de groupe

Aciérie de Saint-Saulve, usine Aluminium Dunkerque : agir pour ne pas subir.

Communiqués
Longtemps ballottée entre candidats à la reprise et sauvetages avortés, l’acierie de Saint-Saulve est de nouveau au bord du gouffre.
Le dernier repreneur Sanjeev Gupta a adressé ce 29 mars un message à ses 2000 salariés français. Il se voulait confiant mais il est pratiquement au bord du dépôt de bilan. Ses dernières demandes d’argent public qui auraient permis un redressement, viennent d’être refusées par le gouvernement britannique.
Les élus Rassemblement national ont alerté, au fur et à mesure, sur la légèreté financière des repreneurs successifs d’Ascoval.
Monsieur Bertrand n’a jamais prêté attention à nos mises en garde.
Depuis un mois lui, le grand communicant, est dans un mutisme complet laissant la main à l’État.
Dans notre région, l’usine Aluminium Dunkerque est également dans l’incertitude sur son avenir. Lors du rachat de l’usine par le groupe Gupta, celui ci s’était engagé à des investissements jusqu’à 1 milliard d’euros. Nous les attendons encore.
Les salariés désemparés sont dans l’attente d’une solution, les salaires sont assurés, le ministre de l’Economie s’y est engage mais le Conseil régional est aux abonnés absents.
Le groupe Rassemblement national et apparentés
– demande qu’un tour de table soit effectué le plus rapidement possible pour trouver les solutions encore réalistes pour cette entreprise et surtout pour toutes les familles concernées.
– réitère sa proposition d’entrée au capital de Liberty Steel et Alvance de l’État avec l’appui de Finorpa, fonds financier du Conseil régional, pour assurer la présence d’un actionnaire le mieux à même d’inscrire son action dans le long terme.

Christine Engrand,
Chef de file commission
Économie
Philippe Eymery,
Président de groupe