Posts published on janvier 2020

Agression à la prison de Beauvais : stop au laxisme ! La vie de nos surveillants de prison en dépend.

Communiqués

Ce samedi 11 janvier, au centre pénitentiaire de Beauvais (Oise), une surveillante a été violemment agressée par un détenu radicalisé.

Ce criminel, en lien avec le terrorisme islamiste, avait déjà agressé une autre surveillante en juin dernier dans le même établissement. Cette série d’agressions à l’encontre de surveillants de prison est la conséquence directe du laxisme du Ministère de la Justice. Celui-ci se montre incapable de garantir la sécurité de ses agents par angélisme, naïveté, mais aussi volonté politique de prévenance extrême envers les détenus.
Le rapatriement organisé par le gouvernement de plus de 100 djihadistes de nationalité française depuis les zones de combat en Syrie et en Irak entraînera immanquablement une aggravation de la situation dans les prisons françaises, déjà occupées par plus de 1600 détenus radicalisés.
Le laxisme de nos dirigeants met en danger la vie du personnel qui ne dispose actuellement pas des moyens nécessaires pour faire face à la menace de détenus islamistes radicalisés. Ces individus extrêmement dangereux et fanatisés considèrent nos prisons comme un nouveau champ de bataille dont les agents pénitentiaires représentent des cibles faciles.

Le groupe Rassemblement National et Apparentés est solidaire du mouvement de protestation initié fréquemment par les personnels pénitentiaires et demande au Ministère de la Justice :

  •  Le renforcement des fouilles lors des parloirs,
  • La systématisation du menottage des détenus les plus dangereux lors de leurs déplacements dans la prison,
  • La mise en place d’un régime spécifique d’incarcération pour les détenus radicalisés ou incarcérés pour terrorisme.

Philippe Eymery, Président de groupe.

RESTRUCTURATION DE LA GARE DU NORD : le ferroviaire et l’aménagement du territoire sont prioritaires.

Communiqués

Le projet d’aménagement de la Gare du Nord en centre commercial provoque la polémique.

Les élus RN tiennent à rappeler quelques évidences :

tant qu’à transformer de manière importante la gare du Nord, il faut intégrer à cette transformation la gare de L’Est dont nous rappelons qu’elle sera la gare départ du Roissy Express qui se prolongera par le barreau Creil Roissy.

La fonction première d’une gare est ferroviaire. Or une des conséquences du projet actuel pour les voyageurs des TER, notamment ceux venant de Picardie, est d’allonger leur cheminement de la descente du train à la sortie de gare : les voyageurs de la SNCF n’ont pas à être pénalisés par les impératifs d’un centre commercial.

Il a une véritable incohérence à demander aux collectivités (Beauvais, Creil , Villers-Cotterêts, Noyon) d’aménager leurs espaces gares, à lancer la redynamisation des centre villes par l’Action Coeur de Ville et en même temps implanter un centre commercial Gare du Nord qui va capter la clientèle des navetteur au détriment des commerces des villes arrivée.

Il est dommage que ce projet n’ait pas intégré les aménagements ferroviaires qu’il aurait été pertinent de réaliser afin de rectifier les « ratés » des restructurations précédentes et de remédier, au moins partiellement, aux problèmes d’accès et de saturation qui impactent l’ensemble du réseau ferroviaire nord-francilien et Hauts-de-France.

Pour les élus départementaux et régionaux du Rassemblement national, le projet actuel doit être modifié pour prendre les nécessaires adaptations et en faire un projet au service de l’intérêt général plutôt qu’un projet au service d’intérêts privés.

Franck Briffaut, Président du groupe RN au Conseil Départemental de l’Aisne
Michel Guiniot, Président du groupe RN au Conseil Départemental de l’Oise
Philippe Eymery, Président du groupe RN au Conseil Régional des Hauts de France