Posts published on juillet 2019

Whirlpool : le cynisme politicien ajouté au gâchis social et économique

Communiqués

Lille, le 31 juillet 2019.

Le Tribunal de Commerce a validé le plan d’Ageco Agencement de reprise de 44 employés de WN, ce qui en laisse 138 sur le carreau. Début 2017 avant l’annonce de Whirlpool de sa décision de délocaliser sa production en Pologne, pays à moindre coût salarial, ce sont plus de 500 emplois qui étaient assurés par l’activité de Whirlpool. De 500 emplois à 44, quel gâchis!

Et quel cynisme éhonté de ces politiques qui ont poussé à un projet non viable et savaient que WN ne pouvait survivre longtemps ainsi! M. Decayeux l’a avoué lui-même: « Au départ je suis arrivé avec un projet pour 50 salariés. Ensuite on m’a très vite demandé de monter un projet pour 180 personnes. Vous savez très bien qui me l’a demandé. N’essayez pas de me faire dire ce que  je ne veux pas dire » (Courrier Picard du 27 juillet 2019). On a menti sciemment aux employés et à la population.

Le groupe Rassemblement National et apparentés :

– s’étonne que les pouvoirs publics laissent Whirlpool se laver les mains du devenir de ses anciens employés et demande à ce qu’elle participe à leur reclassement.

 – propose que toute reprise d’entreprise, soutenue par les fonds publics, soit accompagnée d’un calendrier de mise en application des embauches, ou maintien de postes, des investissements et de la formation, plan contrôlé par les pouvoirs publics et les syndicats représentatifs.

– demande qu’une commission d’enquête parlementaire fasse toute la lumière sur les obligations imposées à M. Decayeux par les pouvoirs publics.

Philippe Eymery, président de groupe.

Yves Dupille, conseiller régional.

Whirlpool Amiens / WN: comprendre l’échec pour envisager l’avenir

Communiqués

Lille, le 18 juillet 2019.

Moins de deux mois après l’annonce de la mise sous protection du Tribunal de commerce de Whirlpool Amiens / WN, les salariés ont appris par la préfecture de la Somme que seule une quarantaine d’entre eux sur 180 serait repris.

Même si cette information doit être confirmée par une décision du Tribunal de commerce lors d’une audience prévue le 26 juillet, l’avenir s’annonce plutôt sombre pour les salariés du site amiénois. Les dirigeants de Whirlpool avaient pourtant promis de ne pas les laisser tomber en cas d’échec du repreneur, Nicolas Decayeux.

Notre groupe, et en premier lieu notre élu amiénois Yves Dupille, se pose légitimement un certain nombre de questions sur cet échec qui risque de laisser sur le carreau une centaine de familles.

Par conséquent, le groupe Rassemblement National et apparentés demande :

  • que la lumière soit faite sur l’usage qui a été fait des millions d’euros versés à WN par Whirlpool et l’État
  • que Whirlpool tienne ses engagements à l’égard des employés qui subissent l’échec de WN
  • que l’État obtienne de Whirlpool le remboursement ou la compensation des sommes perçues au titre du CICE.

Philippe Eymery, président de groupe

Yves Dupille, conseiller régional.