Posts published on septembre 2016

Création de 60.000 emplois, l’échec majeur de M. Bertrand

Communiqués

Le 27.09.2016

 Communiqué du groupe Front National – Rassemblement Bleu Marine

 Conseil régional Picardie – Nord Pas de Calais

Bertrand repousse l’heure de vérité et affirme «qu’il livrera des chiffres précis début octobre, mais assure d’ores et déjà que le plan « 500 000 formations» a pu permettre un retour à l’activité pour 20 000 personnes supplémentaires par rapport à l’année dernière.»

Les chiffres de l’Observatoire de l’Emploi attestent de son échec. La vérité est tout autre: les demandeurs d’emploi catégorie A entre décembre 2015 et juillet 2016, sont en régression de 2.07% soit 7.857 chômeurs de moins.

Lorsqu’on prend les chômeurs, toutes catégories confondues A-B-C nous arrivons à – 1.3%, soit 7.421 demandeurs d’emploi en moins sur notre région Nord Pas de Calais- Picardie. Par contre dans la catégorie D (chômeurs en formation) il y a 3.000 chômeurs en plus. C’est ce qu’on appelle le principe des vases communicants.

Bertrand avait promis de remettre dans l’emploi 60.000 chômeurs d’ici fin août 2016 : il repousse l’échéance au début octobre, même en mettant le plus de chômeurs possible en formation, ce qui ne leur donnera pas un emploi, il aura beaucoup de difficultés, malgré le contrat signé pour les 50.000 formations.

En réalité, il sait parfaitement que le problème est hors des compétences de la région, qu’il n’a pas les leviers nécessaires» pour agir sur l’emploi. M Bertrand est uniquement dans la communication avec Proch’emploi qui est en réalité Flop.Emploi.

Il met ses pas dans ceux de M. Hollande et de son plan 500.000 formations. Il démontre comme M. Hollande son incapacité à faire inverser la courbe du chômage.

Avec Proch’emploi, puis Pass formation, M. Bertrand distrait et ajoute à la désillusion des chômeurs, de la déception et la désespérance. Ce qui est humainement insupportable et politiquement irresponsable.

Bertrand prétend «ne pas pouvoir travailler avec le groupe Front National ». Oui, le Groupe FN ne peut cautionner une politique bâtie sur le mensonge .

Pour le Groupe Front National-Rassemblement Bleu Marine, il faut changer de politique et favoriser le patriotisme économique, la pratique du circuit-court favorable aux TPE-PME et alléger les impôts et taxes.

Philippe Eymery

Passage de M. Hollande à Calais : Le développement économique passe par la fin de la submersion migratoire

Communiqués

Le 27/09/2016

Communiqué de presse du groupe Front National Rassemblement Bleu Marine

Conseil régional Picardie- Nord Pas de Calais

Le Président de la République est venu hier sceller l’acte de fondation d’un nouveau port : Calais Port 2015 qui se terminera en 2021. Ce sont, des investissements d’infrastructures pour 865 millions d’euros afin d’accueillir les nouveaux ferries. Donc des emplois bien précieux, si non-préemptés par des travailleurs détachés, au bénéfice d’une économie locale qui en a bien besoin.

Ce projet, venu des milieux économiques et relayé par l’exécutif du Conseil Régional Nord Pas de Calais, était aussi soutenu positivement par le Front National-Rassemblement Bleu Marine. Preuve en est que le Groupe FN-RBM contribue par ses votes à soutenir des projets structurants pour un développement de notre façade maritime. Cependant, ce moment inaugural de Calais-Port 2015 était accompagné hier d’une autre inauguration ; celle de l’abandon tragique d’un territoire à la submersion migratoire. Il est venu bien tard le Président pour dire qu’il y a 9000 clandestins à extraire après que le Ministre de l’Intérieur en ait désigné il y a un mois 12 000. Ainsi depuis le début du quinquennat, le nombre de clandestins à Calais a été multiplié par 500 % !

Combien de heurts avec les policiers, de camions attaqués, de commerces sapés et d’artisans écœurés, de fonctionnaires épuisés, d’agressions physiques, de misères humaines et de paupérisation provoquée ? C’est ce bilan là que Monsieur Hollande est venu inaugurer ce 26 Septembre 2016 à Calais.

Avec l’annonce de «contrat de développement» et diverses subventions d’intervention, il est venu « éponger », venu démanteler pour éparpiller, et peut-être malheureusement «réapprovisionner» tant que le flux ne sera pas tari à la source. La plomberie de M. Hollande ne tiendra pas.

Le Groupe Front National demande aux pouvoirs publics la mise en œuvre des mesures suivantes :

–  démantèlement immédiat de tous les camps illégaux

–  inversion de la politique migratoire et l’expulsion des clandestins

–  suspension des accords européens de Schengen et la restauration de notre souveraineté aux frontières

–  mise en place de zones humanitaires sécurisées dans les pays ou à la frontière des pays en guerre.

Philippe Eymery

Hausse des impôts: bientôt le Conseil Régional ?

Communiqués

Le 26/09/2016

Communiqué de presse du groupe Front National Rassemblement Bleu Marine

Conseil régional Picardie- Nord Pas de Calais

La hausse des impôts imposée aux contribuables par les conseils départementaux, un an après les élections des nouvelles majorités, frappe de plein fouet les classes moyennes.

Trop riches pour être pauvres et bénéficier des dégrèvements, les petits propriétaires de leur maison, parfois jeunes et endettés, mais aussi les personnes âgées aux retraites bloquées, vont une nouvelle fois payer l’addition.

Après les hausses de la TVA, de la CSG et diverses taxes, le choc fiscal aura coûté en moyenne 0,8 point de croissance par an et amputé le PIB d’environ 5% les 4 premières années du mandat de Hollande. Tout cela pour satisfaire le «dogme bruxellois» et l’équilibre tendanciel à 3 % du PIB du déficit budgétaire (source O.F.C.E.).

C’est hélas le même chemin que le Conseil Régional va prendre.

Lors du vote du budget 2016, l’exécutif a répété à l’envie que ce budget n’était pas le sien. Il était dans la droite ligne socialiste: dérapage des dépenses de fonctionnement et promesses clientélistes.

Le budget 2017 ne sera guère mieux puisque M. Bertrand n’annonce que des dépenses nouvelles, souvent en grande fébrilité et urgence, c’est à dire dépourvues d’une vision stratégique et de cohérence.

Pour le Groupe Front National-Rassemblement Bleu Marine, le vote du budget primitif 2017 sera de nouveau l’heure de vérité pour répondre à l’agression fiscale des contribuables de notre région et développer des propositions pertinentes pour répondre aux besoins de la population.

 

Philippe Eymery

Hollande est en campagne pour l’élection présidentielle

Communiqués

Le 26.09.2016

 Communiqué du groupe Front National – Rassemblement Bleu Marine

 Conseil régional Picardie – Nord Pas de Calais

Après Bertrand, Cazeneuve et Sarkozy, c’est au tour de Hollande de venir à Calais. Et au titre de sa fonction présidentielle de s’engager au démantèlement de la jungle de Calais d’ici la fin de l’année.

Que ne l’a-t-il fait pendant 5 ans ? A l’approche de l’élection présidentielle, il est urgent de faire oublier ses responsabilités au moyen d’annonces chocs et de promesses sonnantes et trébuchantes. Cela ne trompera personne et surtout pas les habitants du Calaisis. Comment les entrepreneurs, artisans, commerçants, ouvriers et employés, agriculteurs empêchés de vivre et de travailler sur leur territoire, pourraient-ils faire confiance à un politicien en campagne qui a lui-même créé les conditions de ce désastre, dans la continuité de son prédécesseur Sarkozy.

La colère des Calaisiens sonne le signal de la révolte du peuple contre les élites politiciennes pro immigration qui dirigent la France depuis trop longtemps.

Monsieur Hollande qui ne craint pas le ridicule nous explique que laisser passer les clandestins vers la Grande-Bretagne et faire de Calais une étape vers l’Angleterre constituerait un formidable appel d’air.

Mais le plan Cazeneuve est une politique de dispersion des migrants clandestins dans les régions selon des objectifs fixés par l’Etat et au mépris de la volonté des populations.

Cette politique irresponsable fait de Calais une étape non pas vers l’Angleterre mais vers les autres régions de France.

Dans cette affaire, seul le Front National parle juste et vrai depuis de nombreuses années.

Nous sommes constants pour affirmer : Sans retour à la souveraineté nationale et au contrôle des frontières, il n’y aura pas de solution pérenne aux problèmes de Calais ni à la submersion migratoire organisée par le pouvoir jusque dans nos plus petits villages.

Philippe Eymery

Calais : il faut démanteler et surtout expulser !

Communiqués

Le 22/09/2016

Communiqué de presse du groupe Front National Rassemblement Bleu Marine

Conseil régional Picardie- Nord Pas de Calais

La jungle de Calais, devenue le plus grand bidonville d’Europe et le symbole de la submersion migratoire, devrait être démantelée dans les mois qui viennent. Et après ?

A gauche comme à droite, la classe politique souhaite disséminer plus de 12000 clandestins sur tout le territoire dans des petites structures d’accueil. Certains préconisent de manière irresponsable de les laisser passer en Grande Bretagne ce qui ne manquerait pas de provoquer un appel d’air supplémentaire et transformer la Manche en cimetière de bateaux.

Ces propositions ne remettent pas en cause l’illégalité de la présence de ces milliers de jeunes hommes venus en force et en clandestins sur notre territoire. L’UMPS encourage la pompe aspirante migratoire qui va attirer toujours plus de clandestins, toujours plus de violence, toujours plus de dépenses à la charge du contribuable.

L’immigration illégale n’est pas une fatalité ! L’immigration illégale ne doit pas subie, ne doit pas être gérée mais doit être combattue vigoureusement et courageusement.

L’expulsion de tout étranger en situation irrégulière est une mesure indispensable à l’inversion des flux migratoires. L’Australie a démontré qu’une politique d’expulsion systématique était en mesure d’endiguer rapidement l’afflux de clandestins.

Le groupe Front National Rassemblement Bleu Marine demande aux pouvoirs publics la mise en œuvre des mesures suivantes :

–  démantèlement immédiat de tous les camps illégaux

–  inversion de la politique migratoire et l’expulsion des clandestins

–  suspension des accords européens de Schengen et la restauration de notre souveraineté aux frontières

–  mise en place de zones humanitaires sécurisées dans les pays ou à la frontière des pays en guerre.

Philippe Eymery

Financement du Canal Seine-Nord: Le mensonge de Messieurs Bertrand et Darmanin révélé au grand jour.

Communiqués

Le 22/09/2016

Communiqué de presse du groupe Front National Rassemblement Bleu Marine

Conseil régional Picardie- Nord Pas de Calais

Lors de la séance plénière du 8 juillet, l’exécutif régional a proposé́ à l’assemblée plénière une délibération fixant les montants destinés à financer un hypothétique lancement du canal Seine-Nord-Escaut. Le groupe FN RBM s’est abstenu sur ce plan de financement en alertant l’exécutif sur l’insincérité du budget présenté. Les différentes collectivités évoquées dans la délibération, notamment le département du Nord et la région Ile de France, n’avaient donné aucune garantie sur leurs engagements financiers. Pire M. Bertrand, en contact avec Mme Pécresse, présidente du Conseil régional d’Ile de France, confirmait en séance que ce financement serait légèrement inférieur à 200 millions d’euros.

L’actualité donne raison au groupe FN RBM. Le plan de financement proposé par l’exécutif affichait une participation de la région Ile de France à hauteur de 210 millions d’euros. Ça sera moitié moins: 100 millions d’euros.

Mais ce qui les préoccupe le plus c’est de savoir qui prendra la présidence de la société de projet : le socialiste Pauvros ou l’UDI Jean Louis Borloo. Pitoyables considérations politiciennes !

Le groupe FN RBM dénonce ce mépris manifesté par l’Exécutif pour la représentation régionale de l’Exécutif. Obnubilés par leur politique de communication, Messieurs  Bertrand et Darmanin ont préféré présenter à l’assemblée régionale un plan de financement insincère pour donner l’illusion d’une action. Mais la réalité est autre : le financement du projet n’est pas bouclé.

Le groupe FN RBM interpellera M. Bertrand sur ce dossier dès la prochaine réunion du Conseil régional.

Philippe Eymery

Accords du Touquet : rétropédalage et cacophonie chez les Républicains

Communiqués

Le 21/09/2016

Communiqué de presse du groupe Front National Rassemblement Bleu Marine

Conseil régional Picardie- Nord Pas de Calais

L’immigration illégale n’intéresse les Républicains qu’en période électorale, c’est bien connu. Nous assistons depuis quelques jours de la part des principaux ténors de l’UMP à une avalanche de déclarations et prises de position contradictoires censées régler le problème « Calais ». Au-delà du constat pathétique d’une « droite » divisée, dénuée de toute vision politique et victime des ambitions personnelles de petits roitelets en guerre pour les primaires, il apparaît terrifiant qu’aucun n’apporte de réponse globale et efficace face à la submersion migratoire qui sera sans aucun doute le thème majeur de la campagne imminente des présidentielles de 2017.

Bertrand, soucieux de résorber rapidement cette verrue qui souille l’image de ses Hauts de France et tenu en laisse par les socialistes qui l’ont fait élire, soutient la création de mini-Calais un peu partout en France comme le prévoit le plan échafaudé par Cazeneuve.

Wauquiez, soutien de Sarkozy, a lancé une pétition contre ce plan de répartition de 12000 migrants, mais ne prévoit pas l’expulsion des clandestins présents à Calais.

Sarkozy quant à lui souhaite renégocier complètement les accords du Touquet qu’il a signé lui-même avec les britanniques en 2003.

Au Conseil régional, il aura fallu à peine 9 mois et la nomination de Darmanin comme directeur de campagne de Sarkozy pour déjà apercevoir les divergences graves qui existent entre Bertrand et son vice-président. Les habitants de notre Région font une fois de plus les frais des arrangements UMPS et des ambitions de politicards avides d’un poste ministériel. Face à ce capharnaüm lamentable, le Front National demeure la seule formation politique en France à remettre en cause la présence même des clandestins et à dénoncer ces mesures « pompes aspirantes ».

Le groupe FN RBM Picardie – Nord Pas de Calais demande une fois de plus la mise en œuvre des 4 seules et uniques mesures capables de résoudre la crise migratoire en France :

–  démantèlement immédiat de tous les camps illégaux

–  inversion de la politique migratoire et l’expulsion des clandestins

–  suspension des accords européens de Schengen et la restauration de notre souveraineté aux frontières

–  mise en place de zones humanitaires sécurisées dans les pays ou à la frontière des pays en guerre.

Philippe Eymery

Le « Bœuf des Hauts Pays » fait rimer qualité, localisme et prix attractifs.

Communiqués

Le 21.09.2016

 

Plus de 1300 producteurs et 1100 bouchers régionaux se sont associés afin de créer une marque de viande bovine de qualité : le Bœuf des Hauts de France. Le but est de rendre abordable une viande locale de qualité, en évitant des coûts importants de transport.

Cet ancrage dans le territoire permet à cette marque de commercialiser de la viande de bœuf d’aussi bonne qualité que de la viande label rouge mais à un prix inférieur. La qualité est assurée par une sélection des bœufs selon des critères très stricts et par le choix des bouchers de sélectionner uniquement les morceaux les plus nobles.

Le client peut enfin faire un choix de patriotisme économique en consommant local, ce qui permet de soutenir les producteurs de sa région et d’éviter le coût et la pollution inhérents aux longues chaînes logistiques.

A l’arrivée et pour un coût très intéressant, le plaisir de déguster une viande de chez nous bien meilleure qu’une viande de qualité médiocre à l’origine douteuse et importée de l’autre bout de l’Europe.

Les petits producteurs, les bouchers, et les consommateurs sont les grands gagnants de cette initiative intelligente face aux méfaits des grands groupes alimentaires pour qui bénéfices commerciaux riment forcément avec produits médiocres, producteurs et distributeurs étranglés.

Le groupe Front National Rassemblement Bleu Marine soutient la marque  « Le Bœuf des Hauts Pays » pour son patriotisme économique de bon sens et demande au Conseil régional Picardie – Nord Pas de Calais de la plébisciter auprès des restaurants scolaires dont il a la gestion.

Philippe Eymery

Pour soulager Calais, le gouvernement livre la France à l’immigration illégale

Communiqués

Le 15.09.2016

Ce que le Front National annonçait depuis des mois, est entrain de se réaliser.

Le Figaro du 13 Septembre révèle le plan de M. Cazeneuve pour démanteler la jungle de Calais : organiser des départs volontaires vers des centres d’accueil et d’orientation (CAO) dans toute la France.

Ce n’est que la communication médiatique d’une politique mise en oeuvre depuis l’automne 2015. On se souvient des migrants du camp de Téteghem transportés à Morbecque et aussitôt revenus sur le Littoral.

Ainsi, Calais devient officiellement la porte d’entrée en France de l’immigration de masse.

Alors que la France comptait 3,5 millions de mal-logés et 10 millions de personnes en situation de fragilité par rapport au logement début 2015 (Le Nouvel Observateur du 3 février 2015), l’Etat  trouve les moyens financiers d’accueillir des clandestins entrés illégalement sur le territoire national dans des centres aménagés, de leur offrir gîte et couvert et bien davantage encore.

Comment les millions de candidats à l’immigration économique du tiers-Monde pourraient-ils ne pas interpréter cette décision comme une invitation à venir s’installer en France ?

Véritablement, le gouvernement vient d’ouvrir les vannes d’une pompe aspirante pour l’immigration dont les Français n’ont pas fini de payer les conséquences.

Les problèmes de Calais sont ainsi imposés à tous sur l’ensemble du Pays. et ne seront pas pour autant résolus sur le Calaisis.

Le groupe FN-RBM au Conseil régional Picardie – Nord Pas de Calais réitèrent ses demandes:
–  démantèlement immédiat de tous les camps illégaux

–  inversion de la politique migratoire et l’expulsion des clandestins

–  suspension des accords européens de Schengen et la restauration de notre souveraineté aux frontières

–  mise en place de zones humanitaires sécurisées dans les pays ou à la frontière des pays en guerre.

Philippe Eymery,  Président du groupe Front National –

Rassemblement Bleu Marine au conseil Régional