Posts published on juin 2016

Accords du Touquet : Bertrand sèchement taclé par Hollande

Communiqués

Le 30 Juin 2016

Il ne suffit pas de répéter « Annulation des accords du Touquet » en mantra pour résoudre le problème des clandestins de Calais, sauf à confondre com’ et « sérieux » en politique. C’est visiblement le cas de Xavier Bertrand qui vient d’être sèchement taclé par François Hollande : On ne touchera pas aux accords du Touquet sur l’immigration après le vote britannique, vient d’indiquer le Président.
La solution aux problèmes de Calais n’est pas plus du côté de Bouvard/Bertrand que de Pécuchet/Hollande. L’un comme l’autre sont coresponsables du désordre en Calaisis et du déclin de la France. L’un comme l’autre ont démontré leur incapacité à résoudre les problèmes économiques, sécuritaires et migratoires qui accablent nos compatriotes. L’un comme l’autre sont prisonniers de la pensée unique et de la vision euro-mondialiste.
Seul le projet politique porté par le Front National et incarné par sa Présidente, Marine Le Pen, est en capacité de résoudre les problèmes de la France car il s’en prend aux causes du mal et ne se contente pas d’en traiter les effets par des mesures cosmétiques. C’est dans la perspective tracée par Marine Le Pen dans le New York Times, le 28 juin 2016, que travaillent l’ensemble des élus, cadres et militants du Front National :

« Le printemps des peuples est maintenant inévitable ! La seule question qui reste à poser est celle de savoir si l’Europe est prête à se défaire d’elle-même de ses illusions ou si le retour à la raison se fera dans la douleur. Pour ma part, le choix est fait depuis longtemps : j’ai choisi la France, j’ai choisi les nations souveraines, j’ai choisi la liberté. »

Taxe spéciale d’équipement régional : un nouveau boulet UMPS pour l’emploi

Communiqués

Le 30 Juin 2016

L’UMPS a encore frappé.

A la demande de l’ARF (Association des régions de France ) au sein de laquelle la majorité « Les Républicains » travaille en bonne entente avec les socialistes, le gouvernement propose la création d’une taxe spéciale d’équipement régional dotée de 600 millions d’euros. Cette enveloppe destinée à couvrir les nouvelles dépenses des régions en matière de développement économique et social sera prise…. dans la poche des entreprises. On marche sur la tête !
Dans son programme des régionales 2015, M. Bertrand l’affirmait haut et fort : « Pas question d’augmenter les impôts. »  Bien sûr, M. Bertrand aura beau jeu de dire « c’est pas moi, c’est l’autre » en rejetant la responsabilité de ce mauvais coup aux entreprises sur le dos du gouvernement. Pourtant, en tant que membre de l’ARF, il ne s’est pas opposé à cette mesure ! Encore une fois le double langage.
La pression fiscale étouffe nos entreprises. Le Front National s’oppose résolument à la création de cette taxe. Nos parlementaires interviendront pour sa suppression.

Le FN propose, entre autres :

– de créer un environnement économique favorable à l’implantation et au développement de l’activité , seule créatrice d’emplois

– d’utiliser le levier de la commande publique pour un achat public responsable

– d’orienter l’action publique vers les activités créatrices d’emplois non délocalisables

– de créer un fonds régional de sou en aux TPE/PME-PMI, arti sans et commerçants

 

Philippe Eymery,  Président du groupe Front National – Rassemblement Bleu Marine au conseil Régional

Xavier Bertrand, à propos des accords du Touquet : double langage et enfumage

Communiqués

Le 29 Juin 2016

Pour M. Bertrand, Président de la région : « Le peuple britannique a tranché, je demande au gouvernement français de renégocier les accords du Touquet ».

Rappelons qu’en 2003 lors de la signature des accords du Touquet qu’il dénonce aujourd’hui, M. Bertrand était déjà l’un des principaux dirigeants de l’UMP. On ne se souvient pas qu’il ait jamais manifesté la moindre opposition contre ce dispositif mis en place par Nicolas Sarkozy, ministre de l’intérieur de l’époque. Bien au contraire, comme député, comme Président de l’UMP ou comme ministre, il fut pendant 15 ans de tous les mauvais coups contre la France et contre sa souveraineté.

Dans cette affaire, il n’aura fait que donner raison au Front National en se rangeant enfin à une politique de fermeté et de souveraineté, même si celle-ci est feinte.

Dans la continuité de ses propositions, le groupe Front National – Rassemblement Bleu Marine appelle les pouvoirs publics, l’Etat et la Région, à prendre leurs responsabilités.

Nous demandons :

– le démantèlement immédiat de tous les camps illégaux

– une inversion de la politique migratoire et l’expulsion des clandestins

– la mise en place de zones humanitaires sécurisées dans les pays ou à la frontière des pays en guerre.

Philippe Eymery,  Président du groupe Front National –Rassemblement Bleu Marine au conseil Régional