Posts published on février 2016

La police municipale de Madame Bouchart réprime la manifestation patriote en toute illégalité

Communiqués

Ce samedi 6 février 2016 à Calais, la manifestation patriote est violemment dispersée par les forces de sécurité.

Au sein du dispositif, des policiers municipaux de Calais. Or il est formellement interdit de confier des missions de maintien de l’ordre à la police municipale.
L’affaire est suffisamment sérieuse pour que le syndicat de défense des policiers municipaux dépose plainte auprès du parquet de Boulogne sur Mer*.
Philippe Mignonnet, l’adjoint à la sécurité de Madame Bouchart, prétend que les agents de police municipale de la ville « n’étaient pas là pour faire du maintien de l’ordre »*.
Le Front National dénonce l’usage abusif et illégal que fait Madame Bouchart de la police municipale de Calais et ce à des fins politiques. La police municipale n’est pas une milice au service de la maire !
Nous attendons des explications de Madame Bouchart, maire de Calais et vice-présidente de la Région.

* La Voix du Nord du lundi 8 février 2016

 

Communiqué de presse du Groupe Front National Rassemblement Bleu Marine Picardie Nord Pas-de-Calais

Commissions thématiques au Conseil régional: Monsieur Bertrand viole volontairement le règlement intérieur

Communiqués

Monsieur Bertrand est-il républicain ? C’est la question que l’on peut légitimement se poser si l’on considère la manière dont les commissions thématiques du nouveau Conseil régional ont été constituées lors de la séance du 28 janvier 2016.

Le nouveau président du Conseil régional doit en prendre conscience: la République n’est pas le fait majoritaire. La République est une construction multiséculaire et un combat. C’est une construction multiséculaire car c’est au fil du temps que les grands principes et les valeurs fondamentales de notre démocratie ont garanti les citoyens contre l’arbitraire.

C’est également un combat permanent que les citoyens mènent afin de préserver les éléments constitutifs de l’Etat de droit.
Le président du Conseil régional a violé lors de la séance plénière du 28 janvier 2016 les dispositions du règlement intérieur de l’assemblée relatives à la la composition et aux conditions de réunion des commissions.

Ces manquements présentent une incontestable gravité dans la mesure où ils font fi des principes de l’Etat de droit.
Comment tolérer que le Président du Conseil régional, chargé de veiller au respect du règlement intérieur, soit le premier à le bafouer. C’est la raison pour laquelle il est demandé au préfet de mettre en œuvre la procédure de déféré prévue par le Code général des collectivités territoriales.

C’est donc à la fois le respect des règles de fonctionnement du Conseil régional dans le cadre des lois de la République et la préservation des
intérêts des habitants de la Région qui sont recherchés à travers cette saisine du préfet.
La gouvernance de Monsieur Bertrand atteste qu’il bafoue les principes de la République.

 

Communiqué de presse du Groupe Front National Rassemblement Bleu Marine Picardie Nord Pas-de-Calais

Général Piquemal / extrême-gauche : le deux poids deux mesures intolérable du gouvernement

Communiqués

Samedi 6 février à Calais, le général Piquemal, ancien chef de corps d’armée de 75 ans à la carrière prestigieuse et exemplaire, est violemment interpellé comme un vulgaire casseur.

Son crime ? Avoir participé à un rassemblement dénonçant la crise migratoire. Au mépris de toute humanité, sa garde à vue est prolongée : il se retrouve aujourd’hui hospitalisé.
Ce même 6 février à Rennes, les milices d’extrême-gauche ont une fois de plus manifesté violemment : le centre-ville de Rennes a été saccagé devant des forces de sécurité étrangement passives. Ce laxisme coupable avait été constaté à Calais le samedi 23 janvier permettant l’intrusion dans le port et sur le ferry « Spirit of Britain » de clandestins et militants anti-racistes.
Le Front National s’insurge de ce deux poids deux mesures injuste et révoltant.
Ce gouvernement est un fauteur de guerre civile. Il dévoie l’usage des forces de sécurité contre des opposants politiques comme il l’avait déjà fait en 2013 lors des manifestations pour la famille.

 

Communiqué de presse du Groupe Front National Rassemblement Bleu Marine Picardie Nord Pas-de-Calais

Monsieur Bertrand « retirez les délégations de votre vice-présidente Madame Bouchard »

Communiqués

« Il faut radicalement changer les méthodes, les politiques, les comportements. C’est le dernier inventaire avant liquidation » explique Monsieur Bertrand le 4 janvier 2016.

Une « nouvelle façon de faire de la politique » déjà mise à mal avant même l’installation du Conseil régional par les démissions d’Eric Woerth et Marc-Philippe Daubresse sitôt élus.

Et la nomination de Daubresse, député-maire de Lambersart comme conseiller spécial de Monsieur Bertrand.
Et la nomination de Daniel Fasquelle, député-maire du Touquet, président de la fédération LR du Pas de Calais comme conseiller spécial de Monsieur Bertrand.

Et par Monsieur Bertrand lui-même qui cumule la présidence du Conseil régional et celle de la Communauté d’agglomération de Saint Quentin.
Madame Bouchart a démissionné en janvier de son poste de sénatrice afin de se « consacrer entièrement » à la Région et éviter le cumul son embauche à temps plein comme collaboratrice de son successeur au Sénat, Jean-François Rapin.
Echange de bons procédés entre amis !

Elle avait pourtant déclaré en décembre « l’urgence, c’est la région, l’emploi » (Le Monde 26/12/2016).
L’urgence pour elle c’est son emploi et son train de vie au mépris de ses devoirs d’élue locale.

Comment Madame Bouchart peut-elle assumer sérieusement un poste de Vice-présidente au Conseil régional, de maire de Calais, de présidente de la Communauté d’agglomération du Calaisis et enfin de collaboratrice à plein temps au Sénat ?
Le malaise est palpable à l’UMP, d’autant que Jean-François Rapin n’ose pas dévoiler le salaire consenti à Madame Bouchart…
Où sont les promesses de campagne de Monsieur Bertrand, concernant l’exemplarité ?

Le groupe Front National Rassemblement Bleu Marine au Conseil régional Picardie – Nord – Pas de Calais demande à Monsieur Bertrand de retirer sur le champ la délégation de vice-présidente de Madame Bouchart.

 

Communiqué de presse de Philippe EYMERY, Président du Groupe Front National Rassemblement Bleu Marine Picardie Nord Pas-de-Calais

Madame Poupart ( LR) : contre les hausses des indemnités des élus communaux, pour la hausse des indemnités des élus régionaux !

Communiqués

Madame le Maire de Vironchaux monte sur ses grands chevaux dans le Journal d’Abbeville de ce matin pour dénoncer avec véhémence la hausse des indemnités « imposées par la loi » aux élus communaux et dénonce le coût supplémentaire de 6 500€ par an que cela représente pour sa commune.

Elle aurait tout à fait raison de pousser ce « coup de gueule », si ce n’était que Madame le Maire, avec sa casquette de conseillère régionale a refusé de voter l’amendement du groupe Front National – Rassemblement Bleu Marine, qui proposait pourtant une baisse de l’enveloppe consacrée aux indemnités des élus régionaux.

Le 4 janvier 2016 à Lille, elle s’est ralliée volontairement à sa majorité régionale qui, par un tour de passe-passe comptable, a osé annoncer une baisse de 5% des indemnités, mais qui en réalité, a augmenté de plus de 600€ les indemnités des élus « picards » …
A moins que sa main gauche d’aujourd’hui n’ignore qu’a fait sa main droite d’hier ?

Nous constatons que le Front National est le seul parti à défendre le portefeuille des français partout et en toutes circonstances.
Pour nous, ce n’est pas qu’une promesse de campagne, où un « coup de com »: c’est au cœur de nos convictions !

 

Communiqué de presse du Groupe Front National Rassemblement Bleu Marine Picardie Nord Pas-de-Calais

300 suppressions d’emplois supplémentaires à l’usine Vallourec de Saint Saulve : trahison des dirigeants et inaction des politiques

Communiqués

Alors que Vallourec avait consolidé son capital d’1 milliard d’euros dont 500 millions d’euros par l’Etat, ses dirigeants viennent de sacrifier 300 emplois français à l’usine de Saint Saulve.

Motif : la crise pétrolière. Le président du directoire, Philippe Crouzet, est lui reconduit pour 4 ans, sa proximité avec le chef de l’Etat lui ayant sauvé sa tête.

Où sont les promesses de Monsieur Macron qu’il faisait encore ce 20 janvier 2016 ?
En réalité, les multinationales bénéficient sans contrepartie de l’argent public et en particulier di CICE et ne donnent en retour aucune garantie de maintenir les emplois. La classe politique valenciennoise est soumise à la volonté et aux caprices d’assemblées d’actionnaires qui brisent des vies pour toujours plus de profits.

Monsieur Bertrand avait promis qu’une fois élu à la tête de la Région (VDN 30 octobre 2015) il protégerait les emplois de Vallourec.
Nous attendons son nouveau coup de com’ pour faire entendre raison aux dirigeants de l’entreprise.
Le Front National est le seul parti à défendre un patriotisme économique et social, indispensable bouclier contre la désindustrialisation programmée de notre économie nationale.

Les élus Front National Rassemblement Marine au Conseil régional Picardie – Nord – Pas de Calais restent vigilants quant à l’action de Monsieur Bertrand afin de sauver les ouvriers de Vallourec.
Ils lui demandent de tenir ses promesses de campagne.

 

Communiqué de presse du Groupe Front National Rassemblement Bleu Marine Picardie Nord Pas-de-Calais