Posts published on février 2016

Conseil régional Picardie-Nord-Pas-de-Calais: aide au transport aux particuliers, un choix vite fait et mal fait

Communiqués

En séance plénière du Conseil Régional Picardie-Nord-Pas-de-Calais du 28 janvier, puis en commission permanente du 29 février, l’Exécutif a mis en place une véritable usine à gaz avec la « pseudo aide au transport aux particuliers ».

L’exécutif se targue de vouloir rendre du pouvoir d’achat aux habitants et travailleurs. Objectif louable et nécessaire. Mais encore faut-il le faire correctement.

Le groupe Front National – Rassemblement Bleu Marine s’est abstenu sur cette aide car il y a encore un certain nombre de questionnements n’ayant pas obtenu de réponse.

Combien de personnes vont être mobilisées pour le contrôle et l’attribution de cette aide ?
Quelles dépenses de fonctionnement seront engagées ?

Nous constatons que cette mesure risque de coûter plus cher en termes de fonctionnement. Que l’aide accordée. Les 20€ par mois récupérés par une partie des habitants vont leur coûter plus cher en impôt. C’est une mesure en trompe-l’œil.
Le groupe Front National – Rassemblement Bleu Marine redemande à nouveau que le coût de fonctionnement pour cette aide soit estimé et communiqué à l’Assemblée.

Le groupe Front National – Rassemblement Bleu Marine propose pour aider les salariés, la mise en place du télétravail et d’aire de covoiturage pour permettre des économies sur les déplacements. Tout le monde y gagnera : les salariés et les entreprises.

 

Communiqué de presse du Groupe Front National Rassemblement Bleu Marine Picardie Nord Pas-de-Calais

Plan « adapté » de la SNCF : Les voyageurs vont subir une erreur de gouvernance

Communiqués

Une trentaine de trains va être supprimé en Picardie-Nord-Pas-de-Calais à partir du 29 février.

La SNCF explique ces suppressions par manque de conducteurs de TER. Cette dernière a proposé de remplacer ces trains sans conducteur par des trajets autocars.

Au-delà des explications alambiquées données, ce 25 février 2016 en commission transport du conseil régional, par le directeur régional de la SNCF (nombreux départs à la retraite, nombreux arrêts maladie, problèmes dans le recrutement, etc), c’est un véritable problème de gouvernance qui se pose. La SNCF a très mal estimé le besoin en conducteurs alors même que les responsables disposaient de l’ensemble des outils nécessaires pour anticiper les recrutements.

Le Front National – Rassemblement Bleu Marine refuse avec force ce plan « adapté » proposé par la SNCF pour la période du 29 février au 16 avril 2016.

Pour résoudre ce problème, les élus Front National – Rassemblement Bleu Marine demandent que la SNCF organise le retour des conducteurs originaires de la région Nord-Pas-de-Calais qui travaillent en Île de France et qui ont demandé leur mutation. Tout le monde y trouve son compte : les voyageurs et les conducteurs.

 

Communiqué de presse des élus à la commission des transports du groupe Front National Rassemblement Bleu Marine Picardie Nord Pas-de-Calais

Gérald Darmanin intervient pour rapatrier de Thaïlande un caïd tourquennois dans le coma

Communiqués

Un tourquennois dans le coma en Thaïlande suite à un accident de scooter : l’affaire a fait le tour des réseaux sociaux car la famille déclare ne pas avoir les moyens de le rapatrier en France.

Elle a donc fait appel à la générosité des internautes pour financer ce transfert extrêmement coûteux. Le jeune homme hospitalisé n’étant pas assuré, Monsieur Darmanin, le maire de Tourcoing, est intervenu en sa faveur auprès de Mondiale Assistance pour exiger son rapatriement.

Sauf que le bénéficiaire d’une telle faveur s’avère être un caïd poursuivi dans des affaires de vols avec violences, d’escroquerie en bande organisée et de trafic international de stupéfiants (VDN 24/02/2016).

Si tout être humain a le droit d’être soigné, il nous semble anormal qu’un individu avec un parcours judiciaire aussi lourd puisse bénéficier d’un tel passe-droit de la part d’un élu de la République.

Le Front National demande à Monsieur Darmanin de se montrer aussi préoccupé par la criminalité endémique qui ronge la ville de Tourcoing et d’agir en faveur des habitants victimes des caïds et de leurs bandes.

 

Communiqué de presse du Groupe Front National Rassemblement Bleu Marine Picardie Nord Pas-de-Calais

Report du démantèlement partiel de la jungle : les associations subventionnées imposent leur loi

Communiqués

Les associations pro-migrants ont obtenu, par décision du tribunal administratif de Lille ce mardi, le report du démantèlement partiel de la jungle de Calais décidé par l’Etat.

Sur fond de bataille de chiffres et de modalités de relogement des migrants en situation irrégulière, la justice a décidé de donner raison aux associations largement subventionnées sur fonds publics.

Cette décision illustre bien le pouvoir de nuisance de ces structures faussement humanitaires dont le fonds de commerce reste l’exploitation de la misère des déracinés.

Subventionnées par les collectivités depuis des années – dont le Conseil régional Nord-Pas de Calais-Picardie avec le vote des élus UMP ! – elles imposent désormais leur loi à l’Etat et se partagent le contrôle de ces populations illégalement présentes sur notre territoire avec les réseaux de trafiquants d’êtres humains.

Ces associations exigent maintenant la mise en place de « maisons des migrants » dans tout le Calaisis, à la charge des collectivités bien entendu (VDN du 19/02/2016).

Le groupe Front National Rassemblement Bleu Marine demande à Monsieur Bertrand de cesser immédiatement les subventions du Conseil régional Nord – Pas de Calais – Picardie à ces associations pro-migrants.

 

Communiqué de presse du Groupe Front National Rassemblement Bleu Marine Picardie Nord Pas-de-Calais

Suppression de lignes TER: Le Front National s’oppose à la diminution du service public

Communiqués

FR3 Picardie nous apprend le 17 février 2016 que la SNCF prévoit la suppression d’une quarantaine de lignes en Picardie à partir du 29 de ce mois, arguant un manque de conducteurs.

La SNCF avance comme explications d’une part de nombreux départs à la retraite, d’autre part un manque de nouvelles recrues du à un taux d’échec élevé à l’examen final.

Les départs en retraite sont pourtant prévisibles et le taux d’échec à l’examen final atteste au mieux d’un décalage important entre le profil des candidats recrutés et le profil nécessaire pour le poste, au pire d’une formation qui est en décalage avec les exigences du diplôme.

Après la diminution de fréquence des arrêts dans les petites gares, la suppression des liaisons entre Abbeville et Paris, la diminution des services dans les gares et les changements d’horaires inadaptés, le tout couronné par le rapport Duron qui préconisait au moins de juillet 2015 carrément la suppression de la gare de Rue, la SNCF semble poursuivre sa vaste réorganisation avançant de nouveaux arguments mais toujours avec les mêmes objectifs : la suppression du service public au profit de la seule rentabilité.

Cette dernière manœuvre est une nouvelle fois un moyen sournois de nous faire avaler la pilule.
Le Front National s’inquiète du démantèlement orchestré du réseau ferroviaire qui pénalise surtout des populations en milieu rural et dénonce l’inégalité croissante d’accès aux transports publics qui est en train de s’installer sur le territoire Picard.

Les élus Front National demanderont des comptes aux équipes régionales de la SNCF en commission transport du 25 février.

 

Communiqué de presse du Groupe Front National Rassemblement Bleu Marine Picardie Nord Pas-de-Calais

Calais : Avec Bertrand le communiquant, le changement c’est pas pour maintenant

Communiqués

Depuis des mois, Monsieur Bertrand rejette avec mépris toutes les propositions du Front National concernant la crise migratoire qui touche Calais.

Lors de la séance plénière du 28 janvier, il soutenait encore, contre tout bon sens, Madame Bouchart la maire de Calais et vice-présidente au Conseil régional qui considère les clandestins comme une « richesse culturelle exceptionnelle ».

Le président de la Région a visiblement changé d’avis et réclame aujourd’hui le démantèlement intégral de la jungle et une meilleure sécurisation du port.

Que de temps perdu ! Que de souffrance endurée par les calaisiens !
Ne nous réjouissons pas trop vite de cette prise de conscience d’apparence, car Monsieur Bertrand est passé maître des déclarations choc, et malheureusement non-suivies d’actions.

En outre, il souhaite que ces mesures annoncées soient appliquées à « long terme ». Le calvaire des Calaisiens risque de durer encore un moment.
Le groupe Front National Rassemblement Bleu Marine restera vigilant et demandera à Monsieur Bertrand un premier rapport-étape du démantèlement complet de la jungle, lors de la prochaine séance plénière du mois de mars.

 

Communiqué de presse du Groupe Front National Rassemblement Bleu Marine Picardie Nord Pas-de-Calais

Vallourec : symbole de l’échec de l’Union européenne

Communiqués

La ville de Saint-Saulve affiche son soutien à Vallourec. Des affiches ont été distribuées aux commerçants et à la population en vue de hisser les couleurs de Vallourec.

Bien que quatre partenaires se soient montrés intéressés par l’aciérie de Saint-Saulve, rien n’est encore fait et les discussions achoppent sur un besoin résiduel de 20 millions d’euros. Monsieur Bertrand avait annoncé que la Région serait au rendez-vous. Mais cette promesse a été vite tempérée par Madame Létard qui estime qu’il faut d’abord examiner ce qu’il est possible de faire juridiquement. Elle ne souhaite sûrement pas facher la Commission européenne.

Parmi les effets d’annonce, Monsieur Macron a dit qu’un accord pourrait être signé d’ici la fin du mois et que c’est une bataille qui doit être menée au niveau européen.
Selon lui, la sidérurgie européenne est attaquée par des « pratiques injustes » de la part de certaines entreprises chinoises.
Mais de qui se moque Monsieur Macron ? Est-il naïf ?

En fait, il cultive un double discours.
En France, Monsieur Macron évoque le besoin de protection de nos entreprises face à une concurrence internationale déloyale. Il va même jusqu’à parler d’ « injustice » alors que c’est une pratique économique commerciale de dumping habituelle et délibérée.
Tandis qu’à Bruxelles, au Conseil des Ministres ou au Parlement européen, la tendance est à l’arbitrage toujours favorable au libre accès aux marchés européens.

Les Français sont de moins en moins dupes ; c’est justement la politique menée par la Commission européenne et soutenue par le ministre de l’Economie qui provoque la désindustrialisation de notre région et le sacrifice de nos emplois.
Vallourec n’est que le symbole de la concurrence internationale dérégulée, découlant de la politique ultra-libérale de l’Union européenne.
Le seul moyen de protéger notre industrie est de promouvoir pour chaque filière un patriotisme économique et social : moyen indispensable pour réindustrialiser et créer des emplois qualifiés et pérennes dans notre économie nationale et régionale.

Communiqué de presse de Philippe EYMERY, Président du Groupe Front National Rassemblement Bleu Marine Picardie Nord Pas-de-Calais

Proch’Emploi : échec cuisant de Monsieur BERTRAND.

Communiqués

Proch’Emploi est la mesure phare du communicant BERTRAND. Cette plateforme téléphonique, lancée le 6 janvier dernier, est le moyen trouvé par le patron des Républicains-UDI pour lutter contre le chômage.

Un mois après, qu’en est-il ?
Premier bilan : entre le 1er janvier et le 28 janvier, il était dénombré 4 000 appels de demandeurs d’emploi. Selon l’exécutif, le numéro vert a reçu à ce jour plus de 4 500 appels. Ce nombre démontre un tassement du recours à ce numéro vert. Nous sommes bien loin de la promesse de campagne de Monsieur BERTRAND : 60 000 emplois pour fin août.
Les entreprises ont créé en France 47 000 emplois en 2015. La promesse de campagne de 60 000 emplois en huit mois sur la seule région était une imposture comme l’avait déclaré Marine LE PEN. La Région a mobilisé au pied levé une quarantaine d’agents non formés à effectuer un nouveau métier. Il s’agit donc bien d’une opération de communication politicienne.

Le plus grave dans cette opération com’, c’est qu’elle a suscité de l’espoir chez certains demandeurs d’emploi. Les témoignages marquant leur déception se multiplient. Selon Madame BERTHOU, secrétaire régionale du syndicat SNU-FSU : « nous connaissons leur désespérance. J’ai peur que beaucoup soient déçus ».
Le nouvel exécutif régional s’est servi des demandeurs d’emploi sans aucune considération humaine. L’échec était attendu. La lutte contre le chômage est une chose trop sérieuse pour la confier à un ancien ministre du Travail ayant multiplié le nombre de chômeurs quand il était en poste.

 

Communiqué de presse du Groupe Front National Rassemblement Bleu Marine Picardie Nord Pas-de-Calais

La préfète du Pas de Calais fait évacuer la moitié de la jungle de Calais : pourquoi faire les choses à moitié quand on peut les faire complètement ?

Communiqués

Ce matin, Madame Buccio la préfète du Pas du Calais, annonce l’évacuation de la moitié de la jungle de Calais.
Si cette décision démontre que quand l’on veut on peut, elle suscite néanmoins deux interrogations :
Pourquoi se contenter de démanteler la moitié du camp quand on peut le démanteler dans sa totalité ?
Où vont être déplacés les migrants ?

Le camp de Calais, même « réduit » à 125 containers, demeure illégal et nuisible pour la ville de Calais. Son démantèlement doit être intégral !
En outre cette évacuation doit être accompagnée d’un retour des migrants vers leurs pays d’origine afin de régler durablement le problème de l’immigration illégale sur la côte d’Opale.

Cette évacuation médiatique du camp de Calais ne doit pas cacher l’installation en catimini de clandestins dans les villages de France.

Le Front National demande:
– le démantèlement immédiat de tous les camps illégaux
– une inversion de la politique migratoire et l’expulsion des clandestins
– la mise en place de zones humanitaires sécurisées dans les pays ou à la frontière des pays en guerre.

 

Communiqué de presse du Groupe Front National Rassemblement Bleu Marine Picardie Nord Pas-de-Calais

Communiqué de presse d’Alexis Salmon

Communiqués

Hier, j’apprenais par la presse locale que Stéphanie Ducret, maire de Wasquehal, est mise en examen par un juge d’instruction pour diffamation.
Je ne reviendrai pas sur le fond de cette affaire qui sera jugée en toute indépendance dans les prochains mois.

En revanche, voilà qui expose à nouveau la guerre sans merci que se livrent les deux « clans » ennemis. D’un côté, le clan « Vignoble », de l’autre le clan « Ducret ».

Ces deux blocs de droite s’écharpent continuellement et donnent ainsi une image désastreuse de notre commune et de ses représentants.
Cette mise en examen de l’actuelle maire de Wasquehal fait écho à sa conception souvent dérangeante de la politique : tous les moyens sont bons pour salir ses adversaires.

Rappelons que le billet en question avait été publié juste avant le début de la campagne, probablement dans le but d’éjecter le candidat Hanicotte.
Comme le dit l’adage, tout finit par se payer un jour.

En attendant, les Wasquehaliennes et les Wasquehaliens se retrouvent une fois de plus au milieu d’une guerre fratricide qui tâche encore un peu plus notre commune.
Les élus ont le devoir d’être irréprochables en tous points, et de montrer l’exemple par une attitude respectueuse et honnête. Nous sommes loin de ces valeurs avec Stéphanie Ducret, qui bombardait pourtant les réseaux sociaux des mots « éthique », « honnêteté », « respect ».

Des mots vides de sens pour une élue qui siège aussi au Conseil Régional aux côtés de Xavier Bertrand. Décidément, après l’attitude condamnable de Natacha Bouchart, le président de notre région semble avoir des difficultés à s’entourer d’élu(e)s exemplaires !
Mme Ducret, élue UDI, fait donc de la politique comme les autres, contrairement aux engagements de Xavier Bertrand.

Je regrette que ces turpitudes politiciennes viennent encore gâcher l’actualité de notre commune, et je souhaite sincèrement que les Wasquehaliens puissent retrouver bientôt l’apaisement.

C’est tout le sens de ce que j’ai proposé et continuerai de proposer à l’avenir : l’exemplarité et la priorité aux habitants.

 

Communiqué de presse d’Alexis Salmon, conseiller régional du groupe Front National Rassemblement Bleu Marine